Conseils de prévention

Soyez vigilants !

Saviez-vous que...

Si un incendie survenait chez vous, en trois minutes, le feu et la fumée pourraient vous piéger plus vite que vous ne le pensez.

Augmentez vos chances de survie grâce à trois gestes concrets :

Avertisseur de fumée

L'avertisseur de fumée constitue le meilleur moyen de sauver des vies. Vérifiez régulièrement son fonctionnement, qu’il soit à pile ou électrique.

Remplacez périodiquement sa pile ou utilisez, si possible, une pile longue durée comme une pile au lithium.
Ne retirez jamais la pile de l'avertisseur et ne le débranchez pas, même s'il se déclenche inutilement. Utilisez plutôt la touche de sourdine de l'appareil.

Remplacez les avertisseurs selon les recommandations du fabricant, généralement aux dix ans. La date de fabrication ou d’expiration est indiquée sur le boîtier. En l’absence d’une telle date, ne prenez aucun risque, remplacez immédiatement l’appareil.

Comment choisir un avertisseur de fumée

  • L’avertisseur de fumée à ionisation est le plus courant et s’installe près des chambres à coucher.
  • Celui à cellule photoélectrique s'installe près de la cuisine, de la salle de bain et des appareils de chauffage. 
  • L’avertisseur muni d’une pile longue durée au lithium constitue un choix avantageux. La pile, située dans un compartiment scellé, a une durée de vie de dix ans. 
  • Si un occupant est sourd ou malentendant, il est recommandé d’installer des avertisseurs de fumée qui combinent une lumière stroboscopique et du son. 
  • Dans les constructions neuves, l’avertisseur de fumée doit être relié au système électrique. Il devrait idéalement contenir une pile d’appoint en cas de panne de courant. 
  • Le logo « ULC » du Laboratoire des assureurs du Canada doit apparaître sur l’avertisseur de fumée, indiquant qu’il répond aux normes canadiennes.

Important : l'avertisseur de fumée ne détecte pas le monoxyde de carbone, il faut donc se procurer aussi un avertisseur de monoxyde de carbone (CO).

Où l'installer

  • Installez un avertisseur de fumée par étage, y compris au sous-sol. 
  • Installez-en un dans le corridor, près des chambres.
  • Installez-en un dans chaque chambre où l'on dort la porte fermée. 
  • Installez-en un à proximité d'un escalier. 
  • Assurez-vous que tous les occupants entendent l’avertisseur de fumée lorsqu’ils dorment. Sinon, installez un avertisseur de fumée dans la chambre de ceux qui ne peuvent l’entendre. 
  • Si chaque étage mesure plus de 10 mètres (35 pieds), installez 2 avertisseurs par étage, soit 1 près de chacune des extrémités.
  • Ne retirez jamais la pile d’un avertisseur qui se déclenche trop souvent, il doit sûrement être trop près de la cuisine ou de la salle de bain. Éloignez-le légèrement de ces deux pièces.
  • Installez aussi un avertisseur de fumée au chalet.

Comment l'installer

  • Installez l’appareil au plafond, à un minimum de 10 cm (4 po) du mur, ou sur un mur, à une distance de 10 à 30 cm (4 à 12 po) du plafond. 
  • Installez l’avertisseur à une distance de 100 cm (40 po) d’un ventilateur, d’un climatiseur, d’une prise ou d’un retour d’air. Le déplacement d’air provoqué par ces appareils peut repousser la fumée et nuire au fonctionnement de l’avertisseur.
  • Assurez-vous qu’il n’y a aucune obstruction possible dans la trajectoire potentielle de la fumée vers l’avertisseur. Par exemple, installez l’avertisseur sur la partie la plus basse d’une poutre et non entre les poutres où la fumée risquerait de ne pas se rendre.
  • L’avertisseur de fumée relié à une centrale permet une intervention encore plus rapide des pompiers. Assurez-vous d’être bien relié, surtout si vous faites faire des modifications à votre réseau téléphonique ou électrique (Internet haute vitesse, téléphone IP).
  • Faites interconnecter par un maître électricien tous les avertisseurs de fumée électriques de la maison. Ainsi, lorsque l’un d’eux sonne, ils sonnent tous, peu importe où est le feu. Vous gagnerez de précieuses minutes pour évacuer.

Comment l'entretenir

La pile
  • Remplacez la pile lorsque l'avertisseur émet un signal sonore intermittent. Utilisez le type de pile recommandée par le fabricant.
  • N'utilisez jamais de pile rechargeable, à moins que le manufacturier le recommande. 
  • Remplacez-la lorsque vous emménagez dans une maison ou un logement.
  • Pensez à utiliser une pile longue durée comme une pile au lithium.
L'appareil
  • Passez légèrement l’aspirateur, en utilisant une brosse douce, à l’extérieur et à l’intérieur du boîtier de l’avertisseur à pile, au moins une fois par année, sauf pour l'avertisseur électrique qu'il ne faut jamais ouvrir. Nettoyez l'extérieur seulement. Cela empêche que la poussière s'accumule sur les capteurs de fumée.
  • Ne peinturez jamais l'avertisseur de fumée.

Comment le vérifier

Une fois par mois

  • Appuyez sur le bouton d’essai pendant quelques secondes. Un signal sonore doit se faire entendre immédiatement. Si ce n'est pas le cas, changez la pile.
  • Faites la vérification aussi au retour des vacances ou après une absence de plus de 7 jours. En effet, le signal sonore indiquant une pile faible ne se fait pas entendre plus d’une semaine.
  • Vérifiez aussi les avertisseurs de fumée branchés à une centrale de surveillance. Informez d’abord le fournisseur de services et suivez ses instructions.

Une fois par année

Vérifiez sa capacité à détecter la fumée en l’exposant à la fumée produite en éteignant une chandelle, placée à une distance raisonnable, ou à celle produite en brûlant, dans un contenant sécuritaire, un bâton d’encens ou un fil de coton.

Avec le temps, la corrosion, la poussière et la graisse peuvent s’accumuler dans l’appareil et nuire à son bon fonctionnement.

Prudence : Soyez TRÈS vigilants au moment d'utiliser du matériel incandescent pour faire de la fumée afin de ne pas causer d’incendie.

Quand le remplacer

  • Remplacez-le 10 ans après la date de fabrication indiquée sur le boîtier. Si la date est absente, ne prenez aucun risque, remplacez-le immédiatement.
  • Remplacez-le s’il est endommagé, peinturé ou s’il n’émet pas de signal au remplacement de la pile ou lors du test de détection de la fumée.
  • Remplacez-le si la pile présente une fuite et que les bornes de la pile sont corrodées.

Comment se débarrasser de vos vieux avertisseurs de fumée

  • Les avertisseurs de fumée peuvent être jetés à la poubelle avec les autres déchets domestiques, puisque :
  • Aucune radiation ne traverse le boîtier métallique contenant la source scellée.
  • La quantité de rayonnement gamma émise par un avertisseur de fumée à chambre d’ionisation est très faible.

Responsabilités des propriétaires et des locataires

Les propriétaires ont l'obligation d'installer, dans chaque logement, un avertisseur de fumée qui fonctionne par étage, ainsi que dans les corridors et cages d'escalier.
Dans un immeuble à logements, le locataire a généralement la responsabilité de l’entretien de l’avertisseur de fumée et de sa pile. Par contre, cette responsabilité peut faire l’objet d’une entente entre le locataire et le propriétaire à la signature du bail.
Les municipalités peuvent aussi réglementer sur la responsabilité de l’entretien de l’avertisseur et de sa pile.


Pompes de puisard

Il faut être prêt pour une inondation après une chute de neige ou durant la saison des pluies. Une pompe d’évacuation de l’eau est idéale pour évacuer l’eau des sous-sols, fosses, cuvettes, puits de fenêtre, bâches de piscine ou zones inondées. Les pompes de puisard submersibles et sur colonne servent à éliminer l’eau du puisard de votre résidence.

Deux différents types de pompe

Une pompe de puisard submersible s’amorce lorsque le flotteur est levé par l’eau. Cette pompe à eau entièrement étanche se loge en permanence dans le puisard de votre résidence. Elle demeure plus silencieuse et plus froide qu’une pompe sur colonne, car elle se trouve sous l’eau.

Une pompe de puisard sur colonne à interrupteurs à flotteur vertical convient aux puisards étroits. Comme le moteur est toujours au-dessus de l’eau, la pompe est plus facile d’accès et plus bruyante qu’une pompe de puisard submersible. Cette pompe à eau se loge en permanence dans le puisard de votre résidence.

Quelques conseils pour choisir une pompe de puisard de puissance appropriée :

  • Il n’est pas nécessaire d’acheter la pompe dotée du moteur le plus puissant. Vous devriez acheter une pompe à eau en mesure de traiter le débit d’eau maximal prévu dans les pires cas.
  • Si vous prévoyez une quantité minimale d’eau (même après le dégel en hiver), achetez une pompe moins puissante.
  • Si une pompe est trop puissante pour un puisard, elle évacue l’eau du puisard trop rapidement, puis s’arrête et s’amorce de façon répétitive. Par conséquent, l’interrupteur à flotteur peut s’user prématurément et exercer une contrainte inutile sur la pompe du moteur. La chaleur du moteur peut alors devenir plus élevée que nécessaire et réduire la durée utile.
  • Un cycle arrêt / amorçage lent est idéal pour prolonger la durée utile de la pompe à eau.

Entretien

Peu importe le type de pompe que vous choisissez, il est important de vérifier régulièrement le fonctionnement de la pompe à eau pour en prévenir les défaillances. Vous serez ainsi protégé contre les inondations coûteuses.

  • Vérifiez régulièrement les pompes principales et de secours; plus souvent durant la saison des inondations.
  • Levez l’interrupteur à flotteur pour vérifier si le moteur démarre et si la pompe fonctionne. Remplacez l’interrupteur si la pompe ne s’amorce pas. Remplacez la pompe sans délai si cela ne corrige pas le problème.
  • Assurez-vous que la pompe à eau peut gérer la quantité d’eau qui pourrait pénétrer dans le puisard dans le pire des cas. Une pompe de puissance insuffisante peut ne pas suffire et causer une inondation.
  • Si la pompe à eau n’est plus couverte par la garantie, il est recommandé de la vérifier plus souvent et d’ajouter une pompe de secours pour prévenir une inondation en cas de défaillance de la pompe principale.

Rafraîchisseur d’air électrique

Selon la Fédération québécoise des Intervenants en Sécurité Incendie (FQISI), quelques cas d’incendie ont été répertoriés au Québec dû à ces appareils. Nous n’avons par contre aucune statistique ni nom de du fabricant. Nous vous demandons de garder un œil sur ces appareils lorsqu’il approche à la fin. Ceci évitera que celui-ci surchauffe et qu’il s’embrase. Nous vous communiquerons plus amples détails aussitôt que nous en saurons plus.


Système de sécurité – Alarme incendie

Il faut programmer un délai de 30 secondes entre la mise en fonction de l’alarme incendie et l’appel au 911 et ainsi vous donner amplement de temps pour vérifier la provenance de la fumée et contacter votre compagnie d’alarme pour annuler cet appel, ce qui évitera un déplacement inutile du Service de sécurité incendie. Si vous ne pouvez effectuer cette programmation, communiquez avec votre fournisseur qui prendra les mesures nécessaires pour répondre à votre demande. Des frais sont facturés lorsqu’il y a plus de deux (2) déplacements dans la même année.

Pour toutes informations supplémentaires, visitez le lien http://www.securitepublique.gouv.qc.ca/


Barbecue

Pour éviter tout incident pendant la saison des barbecue, mieux vaut se renseigner sur l’utilisation du fameux appareil. Consignes de sécurité, utilisation des bouteilles de propane, entretien du barbecue et mesures d’urgence: ne laissez rien de côté pour profiter sans danger de vos grillades!

Les 3 consignes de sécurité à respecter

Votre barbecue a été assemblé selon le manuel d’instructions? Vous avez lu les directives concernant le premier allumage? C’est maintenant le temps de prendre connaissance des 3 règles de sécurité incontournables pour éviter les mauvaises surprises! Vous pouvez aussi visionner la vidéo qui résume ces 3 règles.

1. Évitez les fuites de gaz: effectuez un test d’étanchéité

Si vous possédez un barbecue au propane, apprenez à faire un test de fuite. Ce test doit être fait dès que vous raccordez une bouteille au propane à votre appareil. Ça ne prend que quelques secondes… et un peu d’eau savonneuse!

  1. Mettez toutes les commandes de contrôle de gaz à la position fermée (OFF).

  2. Ouvrez le robinet de la bouteille de propane et appliquez un mélange d’eau et de liquide à vaisselle sur le tuyau d’alimentation et ses raccords.

  3. Si vous apercevez de petites bulles ou s’il y a une odeur d’œufs pourris, c’est signe qu’il y a une fuite de gaz.

  4. Si vous avez détecté une fuite, resserrez les raccords ou remplacez les pièces défectueuses. Au besoin, faites appel à un spécialiste.

2. Positionnez le BBQ dans un emplacement sécuritaire

  1. Utilisez toujours votre barbecue à l’extérieur. Si vous l’employez dans un endroit clos ou mal ventilé, vous risquez de vous intoxiquer au monoxyde de carbone, un gaz incolore et inodore qui peut être mortel.

  2. Placez votre barbecue dans un endroit bien aéré et stable pour éviter qu’il ne se renverse.

  3. Empêchez les enfants de jouer à proximité.

  4. Ne laissez pas les fils électriques près de l’appareil.

  5. Pour éviter les risques d’incendie, tenez le barbecue éloigné des murs, des fenêtres, des portes-fenêtres, des arbres et des arbustes. Référez-vous aux instructions du fabricant pour connaître le dégagement à respecter entre votre appareil et toute matière combustible.

  6. Une fois allumé, ne laissez jamais votre barbecue sans surveillance et ne le déplacez pas.

3.Allumez et éteignez le BBQ de façon sécuritaire

Pour allumer votre barbecue

  1. Ouvrez le couvercle de votre barbecue. Le gaz qui s’est peut-être accumulé s’échappera.
  2. Assurez-vous que les commandes de contrôle de gaz sont en position fermée (OFF).
  3. Ouvrez lentement le robinet de gaz de la bouteille au maximum.
  4. Produisez une étincelle à l’aide de l’allumeur intégré à l’appareil ou insérez une source d’allumage (un briquet ou une allumette) dans l’orifice d’allumage situé dans le bas de la cuve, à proximité du brûleur que vous voulez allumer. Si votre barbecue n’est pas muni d’un orifice d’allumage, utilisez de longues allumettes.
  5. Ouvrez lentement une des commandes de contrôle de gaz en position ouverte (ON ou HI).