Agrile du frêne, une espèce invasive

L'agrile du frêne constitue un grand danger pour la foresterie urbaine et certains observateurs suggèrent même que ce ravageur pourrait être le pire de toute l’histoire récente de l’Amérique du Nord. Observée pour la première fois au Québec en 2008, à Carignan, cette espèce exotique envahissante a, depuis, gagné beaucoup de terrain, si bien qu’on la retrouve maintenant dans plusieurs villes et MRC. Des initiatives de contrôle ont d’ailleurs émergé dans les dernières années à Montréal et dans les environs afin de tenter de freiner sa progression rapide. La Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) s’est même dotée d’une stratégie de lutte contre l’agrile du frêne en 2014, dont une des principales mesures prévues est l’adoption par toutes les municipalités de la CMM d’un plan d’action local contre l’agrile du frêne.

En tant que membre de la CMM, la Municipalité de Saint-Joseph-du-Lac a ainsi adopté, le 10 août dernier, un plan d’action dans le but d’implanter de nouvelles mesures afin de prévenir les risques de propagation de l'agrile du frêne sur son territoire, conformément aux exigences de l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA), et compte sur la collaboration des citoyens pour assurer leur mise en œuvre.

Parmi les mesures pertinentes pour lutter contre l’agrile du frêne, l’inventaire des frênes sur le territoire est certes la première que la Municipalité souhaite mettre en place. Pour cela, la Municipalité a toutefois besoin de l’aide des citoyens, notamment pour l’identification des arbres sur les terrains privés.

Comment identifier un frêne? 

Les frênes sont de grands arbres pouvant atteindre 15 à 20 mètres de hauteur (environ 45 à 60 pieds) et pouvant vivre plus de cent ans. Les feuilles du frêne sont généralement vertes en été et jaunes en automne et composées de 5 à 11 folioles disposées de manière opposée sur les branches. Les fruits du frêne sont des samares verdâtres allongées regroupées en grappe, souvent abondantes et parfois persistantes l'hiver. Souvent, les fruits du frêne sont attaqués par les phytoptes, des insectes microscopiques qui amènent le fruit à se transformer en une petite boule épineuse.

Vous avez un frêne sur votre propriété? Aidez-nous à le recenser en remplissant le formulaire d'inventaire des frênes sur le territoire.

Vous avez besoin d'aide pour vous aider à identifer les frênes? Consultez le site Internet du Conseil québécois des espèces exotiques envahissantes.